Votre pharmacien, interlocuteur privilégié de votre contraception

Votre pharmacien joue un rôle important d’accompagnement en matière de contraception. Avec votre médecin généraliste et/ou votre gynécologue, il est là pour vous informer sur les différentes méthodes contraceptives existantes, s’assurer du bon usage et de la prise régulière de votre contraception. Il peut vous apporter conseil et répondre à vos interrogations.

L’interlocuteur privilégié du quotidien
Le pharmacien délivre des informations lors de la délivrance de votre pilule : son fonctionnement, ses modalités de prises, la survenue d’éventuels effets indésirables. Il peut également vous donner des conseils pour vous aider à ne pas oublier votre contraception orale et vous donner la conduite à tenir en cas d’oubli de pilule.

Le pharmacien joue également un rôle de sensibilisation et peut être amené à détecter des contre-indications ou des interactions médicamenteuses, notamment avec la prise de médicaments sans ordonnance. Enfin, il signale tout effet indésirable relatif au traitement contraceptif au centre régional de pharmacovigilance.

Le renouvellement de l’ordonnance

Votre pharmacien peut procéder à une dispensation de votre pilule contraceptive afin de vous permettre de ne pas interrompre votre traitement contraceptif entre deux consultations, seulement à certaines conditions :

  • La durée de validité de votre ordonnance a expiré,
  • Tous vos contraceptifs prescrits ont été délivrés,
  • Votre prescription date de moins d’un an (3).

Ce délai supplémentaire ne peut excéder une durée totale de 6 mois et est non renouvelable. Le pharmacien doit alors apposer la mention « dispensation supplémentaire de contraceptifs oraux » et préciser la quantité délivrée et la durée sur l’original de la prescription.

 

(3) HAS – fiche mémo / Contraception hormonale orale : dispensation en officine / Décembre 2013 – MAJ Janvier 2015

La prévention des risques thromboemboliques

Le pharmacien se doit d’informer les femmes sur le risque thromboembolique en cas de prise d’une contraception combinée. En effet, cette dernière peut exposer à un risque plus élevé de thrombose, qui désigne la formation de caillots dans un vaisseau sanguin, par rapport à une personne qui ne prend pas de contraceptif hormonal oral. Le caillot peut provoquer une phlébite, une embolie pulmonaire, un infarctus du myocarde ou un AVC.

 

  Ces accidents sont peu fréquents mais graves. Il appartient à votre médecin ou votre gynécologue de rechercher les facteurs de risque de thrombose lors de toute prescription d’une pilule combinée. Les professionnels de santé vous prescriront la méthode contraceptive qui vous convient le mieux, selon vos antécédents médicaux, vos préférences et vos habitudes de vie !

Sources :
http://www.cespharm.fr/fr/Prevention-sante/Catalogue/Contraception-conseiller-et-accompagner-role-du-pharmacien-brochure
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1720982/fr/contraception-hormonale-orale-dispensation-en-officine
Baromètres santé 2000, 2005, 2010, Inpes

N'oubliez plus
votre contraception orale

avec Médi'Rappel®

Une application mobile conçue spécialement pour vous aider à ne plus oublier vos médicaments ou votre traitement.

Téléchargez l'application Application Médi'rappel®
Urgence contraceptive

Une pilule oubliée,
un préservatif déchiré...

Un accident est vite arrivé

Comment réagir ?

Découvrez mon urgence pilule